Deroulement

Déroulement

Les UEEH se déroulent chaque année pendant la 2ème quinzaine de juillet. Traditionnellement, elles se tenaient sur le campus de Luminy à Marseille, puis l’année dernière au lycée agricole de Valabre à Gardanne. Cette année elles se tiendront au lycée agricole Jean Monnet à Vic-en-Bigorre. Les ateliers et soirées prennent place dans des salles de cours ou dans des espaces aménagés à l’extérieur, et les participant-e-s ont la possibilité de loger dans les chambres de l’internat.

Le déroulement de la manifestation

Les trois premiers jours sont consacrés à l’installation du site par les participant-e-s. Nous utilisons notre propre matériel, qui est stocké toute l’année dans un box de location, mais aussi celui que nous prête le lycée. Il s’agit du nettoyage et installation des salles d’ateliers, de l’installation des espaces permanents (ressourcerie, calinodrôme, bibliothèque queer, imprimerie populaire, espace santé, Zone d’Intimité Temporaire, etc.), de la décoration sur place, d’affichage divers… Cette période est un moment privilégié de rencontres avec les autres participant-e-s, c’est aussi une bonne manière de s’intégrer et faire siennes les UEEH, appréhender en immersion directe les tenants et les aboutissants d’une telle manifestation.

Puis vient la première Assemblée Générale d’ouverture (l’AGO), suivie d’une semaine complète d‘ateliers, et d’activités qui ont lieu le matin et l’après-midi, enchaînant le soir avec des soirées diverses (concerts, dj, cabaret, performances, projections de films…). Chaque jour a lieu la Criée. C’est un outil pour faciliter l’organisation collective. C’est un moment qui se veut convivial et constructif. Convivial, parce qu’on y partage nos propositions, nos coups de cœur, nos coups de gueule, nos infos pratiques et autres appels... dans un moment mis en scène par les crieureuses qui l’animent ! Constructif, parce qu’on peut y visibiliser des dysfonctionnements collectifs et proposer des solutions.

La semaine se termine par l’ AG de clôture, durant laquelle on procède à la validation des bilans moral et financier de l’année écoulée, ainsi qu’à la nomination d’un nouveau collectif pour organiser les futures UEEH.

Les trois jours suivants sont consacrés à la désinstallation, « techniquement » c’est la période de rangement, mais elle est aussi importante « humainement », car c’est l’occasion de « débriefer » à plusieurs dans un climat un peu moins effervescent, plus propice à l’introspection et la prise de recul sur la semaine écoulée.

Le fonctionnement et la participation

Durant cette quinzaine de jours, toutes les tâches pratiques, qui sont essentielles pour le fonctionnement de la manifestation sont assurées par les participant-e-s, selon le principe d’ auto-gestion (aussi appelé « Gestion Collective ») auquel les UEEH sont attachées. Ce fonctionnement participatif est organisé collectivement par les participant-e-s. Il permet à chacun-e d’être acteurice à part entière du déroulement de la manifestation et d’en faire un événement unique chaque année.

Les UEEH sont un événement international, et qui se veut accessible au plus grand nombre. Les supports sont systématiquement présentés en français, anglais et espagnol, et au mieux en d’autres langues en fonction des participant.e.s présentes (langue des signes française, arabe en 2015 par exemple).

Cette année, nous utilisons le matériel de #BLA# pour faire le plus de traduction simultanée possible. Une équipe d’interprètes s’organisent pour rendre accessibles les moments collectifs à toustes, ainsi que les ateliers. Si vous voulez rejoindre cette équipe, n’hésitez pas !

De plus, nous commençons à organiser l’interprétariat langues des signes françaises - français oral. Pour communiquer entre personnes sourdes et entendant.e.s, n’hésitons pas à mimer et à se mettre dans des lieux éclairés.

La santé et la prévention sont des pôles essentiels de la manifestation sur lesquels l’accent est particulièrement mis chaque année. Les UEEH font des efforts constants pour ce qui concerne l’accessibilité des personnes à mobilités diverses aux locaux et à la manifestation.

N.B
Aux UEEH, il est important d’être tout-e-s vigilant-e-s au droit à l’image et à la bienveillance et au bien être de chacun-e.

En Bref…
Les UEEH sont aussi un temps d’expérimentations artistiques, de débats militants, de création d’espaces nouveaux, de découvertes culturelles, de fêtes en tout genres, de vie collective, d’échanges, d’information, de formation… Un temps unique pour échanger, partager, découvrir…




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.6